Un guide sur la spéléologie au Québec est en cours d’écriture par Daniel Caron et Michel Beaupré, auteurs de Découvrez le Québec souterrain – Québec Science Éditeur, 1986.  Cette dernière publication grand public, destinée à soutenir l’accessibilité de la spéléologie, contenait des informations sommaires sur une vingtaine de sites, dont des topographies et courtes descriptions.

 

 

La publication de ce nouveau guide spéléo est prévue pour 2020, conformément à l’engagement qui a été pris avec le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

 

Ce sera un guide papier de 200 à 250 pages qui fera vraisemblablement l’objet d’une version numérique. Il traitera de généralités concertant la spéléologie et présentera les sites à explorer au Québec.

 

Il est particulièrement pertinent de publier un tel ouvrage pour les raisons suivantes :

  • La Société québécoise de spéléologie (SQS) est un organisme national de loisir (ONL) intéressé à accroître la pratique de la spéléologie par la population. L’activité est reconnue comme activité de plein air et la SQS comme « chef de file » du développement de celle-ci.

  • La SQS, comme d’autres fédérations de loisir de plein air, bénéficiera cette année d’une grande campagne ministérielle pour promouvoir les activités de plein air.

  • Actuellement, plus de 30 000 personnes s’intéressent à la spéléologie sur les différents sites dispersés sur tout le territoire Québécois.

  • Antérieurement, la SQS a produit quelques guides, fiches-guides et articles au sujet de sites (Boischatel, Lusk, Saint-Casimir, Trou de la Fée, Saint-Léonard, Saint-Urbain, Thomassin, Spéos de la Fée). Ces documents sont épuisés ou font l’objet d’une diffusion restreinte.

  • Par ailleurs, un certain nombre de sites spéléologiques sont maintenant développés à des fins éducatives et touristiques et/ou leur accès a été facilité afin de recevoir les personnes intéressées (Saint-Léonard, Crabtree, Laflèche, Lusk, Desbiens, Spéos de la Fée, St-Elzéar).

 

La SQS a inventorié, de façon préliminaire, une trentaine de sites pouvant éventuellement servir de base dans le cadre de la publication. Ceci en tenant compte de contraintes relatives à l’accessibilité, à la préservation, à la sécurité et à leur intérêt général. Une recherche documentaire plus exhaustive pourrait permettre d’identifier d’autres sites ayant un potentiel de mise en valeur, pour la connaissance du patrimoine souterrain et la pratique de la spéléologie.

 

Le lancement de cet ouvrage est prévu en 2020, dans le cadre du 50e anniversaire de la SQS.

 

Pour plus d’information sur la Société québécoise de spéléologie, cliquez ici.

 

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now