Québec vélo de montagne –Un modèle de concertation et de mobilisation du milieu touristique, en lien avec les orientations et les stratégies de la destination.

 

 

Le développement d’une offre touristique performante ne se fait pas en quelques mois. Cela se fait à long terme, souvent échelonné sur plusieurs années, en tenant compte de plusieurs facteurs (humains, financiers, etc.), mais surtout, cela est réalisable lorsqu’une destination touristique se dote d’une vision claire, d’objectifs réalistes, le tout partagé par son milieu. Le présent exemple en est la preuve. C’est en 2012, lors de la tenue du « Forum Québec destination internationale 2020 », organisé par l’Office du tourisme de Québec, que les membres de l’industrie touristique de la région de Québec ont défini, pour chacun des grands chantiers (Fleuve, Culture, Hiver, Nature à proximité), des projets qui auront un effet structurant pour la destination, projets qui sont liés étroitement aux stratégies émises dans la planification stratégique de la destination.

 

Pour le chantier « Nature à proximité », la principale stratégie : favoriser l’attractivité et la consolidation des pôles récréotouristiques quatre saisons de la région (Mont-Sainte-Anne/Lac Beauport-Lac Delage-Stoneham/Saint-Raymond). C’est ainsi, qu’en prenant acte que le vélo de montagne est un produit en plein essor (potentiel économique – Étude à l’appui) et qu’il occupe déjà une place prépondérante dans chacun de ces pôles, que les partenaires régionaux (MRC, stations, Association régionale de vélo de montagne Québec-Chaudière-Appalaches, Unité de loisir et de sport de la Capitale-Nationale, clubs de vélo, Ville de Québec, etc.) choisissent unanimement d’en faire un produit mobilisateur qui participera à l’atteinte des objectifs de destination.

 

Afin d’ancrer solidement les interventions en ce sens, et avec la participation des intervenants du milieu vélo de montagne de la région, une première planification stratégique de développement et de mise en marché pour le vélo de montagne (2014-2016) est réalisée pour bien définir la vision, les orientations, les stratégies ainsi qu’un plan d’action. Ainsi des actions de développement harmonisées et des actions de mise en marché concertées ont été réalisées tout particulièrement sur les marchés hors Québec. Les trois premières années ont permis aux partenaires de réaliser (avec les données d’achalandage) qu’ils avaient entre les mains une formule gagnante. Avec une croissance d’achalandage de 77 % dans trois stations (Mont-Sainte-Anne, Les Sentiers du Moulin et Vallée Bras-du-Nord) entre 2014 et 2017, sans compter l’ajout d’une nouvelle station (Empire 47) et l’arrivée du vélo d’hiver (« fat bike »). Les retombées en 2017 sont estimées à un minimum de 13 M$ (pas mal pour un produit dit « de niche » complémentaire au produit d’appel du Vieux-Québec). Les revenus de billetterie des stations ont augmenté de 82 % pour la même période atteignant 1,2 M$ en 2017. En 2018, toujours avec la volonté de consolider les liens d’affaires des partenaires, Québec vélo de montagne (QVDM) se dote d’une nouvelle planification stratégique (2018-2022) qui va beaucoup plus loin : gouvernance bonifiée, augmentation des budgets dédiés, collaboration plus étroite avec l’événementiel, etc., et ce, toujours en adéquation avec la vision régionale.

 

Aujourd’hui, qu’est-ce que Québec vélo de montagne (QVDM)?

 

Des partenaires touristiques du milieu, dynamiques et passionnés, qui s’allient pour faire de la région de Québec une destination de vélo de montagne de calibre international.

 

Qui sont ces partenaires?

 

  • Quatre stations récréotouristiques qui offrent des expériences de vélo de montagne complémentaires :

    • Station Mont Sainte-Anne;

    • Vallée Bras-du-Nord, coopérative de solidarité;

    • Empire 47 ÉcoSentiers – Lac Delage;

    • Les Sentiers du Moulin;

  • Trois MRC (de La Jacques-Cartier, Portneuf, de La Côte-de-Beaupré);

  • L’Office du tourisme de Québec.

 

Les différents paliers gouvernementaux sont également sollicités financièrement pour supporter les projets structurants de chacune des stations. Collectivement, d’autres collaborateurs mettent l’épaule à la roue tels que les clubs de vélo, les fournisseurs de services, les citoyens bénévoles, etc. Tous contribuent ainsi à renforcer cette offre unique à la région de Québec. En effet, peu de destinations touristiques peuvent offrir à ses visiteurs, l’opportunité de se plonger dans l’histoire en visitant la ville de Québec, joyau du patrimoine mondial de l’UNESCO, mais aussi celle de profiter, à seulement quelques minutes de déplacement, d’un réseau de sentiers vélo de montagne diversifié et de grande qualité.

 

Bien que l’objectif principal de QVDM consiste à augmenter les revenus et les retombées touristiques dans chacune des stations et pour l’ensemble de la région de Québec, la vision est d’offrir une expérience sportive et culturelle distinctive pour tous les âges et tous les niveaux, sur quatre saisons autant pour les touristes que pour les résidents.

 

L’événementiel, un effet levier sur le produit vélo de montagne dans la région de Québec

 

Déjà, avec la tenue de l’événement Vélirium au Mont-Sainte-Anne, et ce, depuis plusieurs années, la destination portait en quelque sorte la « signature » vélo de montagne. À cela s’ajoute, depuis 2017, la tenue d’un nouvel événement à l’image de QVDM, soit le Québec Singletrack Expérience. Ces deux événements (et bien entendu beaucoup d’autres déjà en place) permettent, grâce à leur visibilité et leur rayonnement, d’augmenter notamment la notoriété de la destination. Les promoteurs de ces événements joignent également leurs efforts à QVDM. Aussi, avec des infrastructures d’accueil et des sentiers vélo de montagne de qualité, les promoteurs d’événements tiennent leur promesse quant à l’excellence de la destination.

 

Les défis :

  • Poursuivre le travail de sensibilisation (convaincre, informer, recueillir des données, tenir un tableau de bord, etc.) dans l’objectif de faire la démonstration qu’investir dans le vélo de montagne représente un retour sur l’investissement;

  • Focaliser et maintenir les efforts en développement de l’offre visant une expérience vélo de montagne mémorable pour le visiteur (sur tous les aspects : réseaux de sentiers, services, accueil, tarif préférentiel, etc.).

     

Quelques facteurs de succès de QVDM : un leadership fort, une structure simple et agile, un alignement des ressources, un accompagnement stratégique aux étapes clés du projet (planification, développement, mise en marché, etc.), un plaisir partagé de travailler en équipe et la volonté de toutes les parties de participer à l’essor d’une destination vélo de montagne unique pour le nord-est de l’Amérique du Nord.

 

Pour plus d’information, veuillez consulter l'album QVDM et l'Office du tourisme de Québec.

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now