Témoin privilégié de la rencontre des Appalaches avec l’océan Atlantique, la Gaspésie, avec ses chutes de neige abondantes, abrite parmi les plus beaux territoires de ski hors-piste au Québec. Les monts Chic-Chocs y sont reconnus depuis longtemps par les skieurs de l’Est de l’Amérique du Nord.

 

 

Au tournant du millénaire, une offre d’activités guidées s’y développe et contribue à faire connaître ces magnifiques territoires. Victimes de leur popularité, les champs de neige disponibles pour les skieurs commencent alors à être surexploités.

 

Face à cette situation, cinq entreprises gaspésiennes fondent, en 2009, la Coopérative Accès Chic-Chocs pour s’outiller afin d’aménager de nouveaux sous-bois et diversifier le domaine skiable. La coopérative travaille alors au développement de secteurs au cœur de la Gaspésie, dont le mont Lyall. Peu à peu, elle devient une référence dans l’aménagement de zones de ski hors-piste, réalise des travaux ailleurs au Québec et forme des équipes de travail afin de transmettre son expertise, qui allie pérennité de la forêt et qualité de l’expérience de ski.

 

Ce travail de concertation reçoit l’appui des élus qui n’hésitent pas à affecter des fonds publics aux activités de la Coopérative. La Société des établissements de plein air du Québec appuie la démarche, allant même jusqu’à participer financièrement à des travaux à l’extérieur du territoire sous sa gestion, et voit d’un très bon œil ce développement qui permet de diversifier l’offre de ski de montagne et de réduire la pression sur l’habitat du caribou. Un guide des itinéraires de randonnée alpine, développé par Avalanche Québec, diffuse des mesures générales de sécurité et facilite l’accès aux lieux de pratique du territoire.

 

Entamant un nouveau cycle, la Coopérative Accès Chic-Chocs compte maintenant des organismes communautaires parmi ses membres et travaille en étroite collaboration avec la Fédération québécoise de la montagne et de l’escalade (FQME) et des organisations locales au développement d’autres sites sur le territoire de la Gaspésie. Deux sites fédérés ont ainsi été développés au cours des dernières années : le mont Pesaq à Gaspé et Gaspésie-Nature à Maria dans la Baie-des-Chaleurs. Ces deux sites viennent s’ajouter au site du mont Lyall dans le cœur de la Gaspésie. À Marsoui, Percé, Mont-Louis et Carleton, des sites sont à l’étude et pourraient y être développés prochainement.

 

Alors que l’intérêt pour le ski de montagne connaît un engouement exponentiel, la filière gaspésienne s’adapte et présente une offre sans précédent : sept organisations offrant des forfaits guidés, trois sites fédérés de la FQME accueillant les skieurs et plus de 130 descentes identifiées et accessibles. Telle une épidémie, le ski de montagne dépasse les frontières des champs de neige du parc national de la Gaspésie pour envahir le territoire jusqu’aux abords de nos villes et villages pour le plus grand bonheur de nos habitants et de nos visiteurs!

 

L’Unité régionale de loisir et de sport de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, qui rédige actuellement le Plan de développement du plein air de la Gaspésie, salue cette collaboration. La concertation entre les différents intervenants du plein air a été identifiée comme un enjeu majeur, et voilà un pas dans la bonne direction. Ce Plan, qui devrait être déposé en mars prochain, identifiera des axes de développement à privilégier et les actions à entreprendre pour positionner la Gaspésie comme chef de file, à titre de territoire et de destination plein air au Québec.

 

Pour plus d’informations sur les destinations ski hors-piste de la Gaspésie, cliquez ici.

 

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now