L’Unité régionale de loisir et de sport de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine lance son Plan de développement : Pour une culture du plein air en Gaspésie!

L’Unité régionale loisir et sport de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine lance aujourd’hui le Plan de développement Pour une culture du plein air en Gaspésie!

 

 

La culture, c’est l’ensemble des comportements, des connaissances, des traditions et du savoir-faire qui caractérisent un groupe ou une nation. Au Québec, la culture du plein air prend son origine dans le contact intime des peuples autochtones avec la nature. Avec l’ère industrielle, des moyens de transport deviennent loisirs, apportant l’avènement de clubs et bases de plein air, puis de fédérations de plein air. La pêche et la chasse se démocratisent, la motoneige est inventée et le « quatre-roues » développé. Tous ces éléments composent la culture du plein air québécoise et ont un point en commun : le goût d’aller jouer dehors et le besoin de se retrouver en nature.

 

En mettant de l’avant les activités physiques de plein air, le Plan de développement Pour une culture du plein air en Gaspésie vise à influencer l’évolution de la culture du plein air en Gaspésie, favorisant un mode de vie physiquement plus actif.

 

Réalisé en collaboration avec les milieux, municipal, touristique, scolaire et de l’enseignement supérieur, le Plan a pris son origine au Forum Gaspésie et vise à positionner la Gaspésie comme chef de file à titre de territoire et destination plein air. Englobant tous les aspects du plein air en Gaspésie, les motivations à l’origine du Plan visent autant l’augmentation de la pratique du plein air par la population de la région, l’attractivité du territoire pour les nouveaux arrivants que le développement des activités touristiques en plein air. En fait, la présence d’un fort achalandage touristique soutient l’offre de plusieurs organisations et crée des opportunités pour augmenter la pratique du plein air chez notre population. De la même façon, le développement d’activités de plein air dans les municipalités et les milieux de vie vient quant à lui bonifier le positionnement de la région auprès des touristes et des futurs arrivants.

 

La réalisation du Plan de développement Pour une culture du plein air en Gaspésie s’est amorcée par une consultation du milieu. Des rencontres puis un sondage auprès des acteurs du plein air (gestionnaires de sites et producteurs d’activités, intervenants scolaires et municipaux, associations et organisations de soutien, ministères) ont mené à la réalisation d’un portrait du plein air en Gaspésie. Les activités pratiquées sur le territoire, les acteurs du plein air ainsi que les opportunités et défis, tels qu’identifiés par les répondants au sondage, y sont présentés.

 

OPPORTUNITÉS :

  • Le territoire de la Gaspésie, ses paysages et sa notoriété :

    • Plus de 1000 kilomètres de sentiers;

    • Quatre parcs nationaux;

    • Les montagnes majestueuses des monts Chic-Chocs;

    • Un grand nombre de rivières d’une limpidité exceptionnelle;

    • 700 kilomètres de côtes maritimes avec une grande variété d’environnements nautiques;

    • Un arrière-pays montagneux, vaste et accessible grâce aux nombreux chemins forestiers;

  • La diversité des activités qui peuvent être pratiquées et la qualité des lieux de pratique;

  • L’intérêt grandissant de la population et des touristes pour le plein air.

 

DÉFIS :

  • La méconnaissance chez la population de la région des activités de plein air offertes;

  • Le manque de concertation entre les différents acteurs impliqués dans le plein air;

  • Le manque de signalisation et la difficulté à regrouper et diffuser l’offre d’activités de plein air;

  • L’accès au territoire et le partage avec les autres utilisateurs;

  • La faible densité de population dans la région;

  • Les craintes associées aux risques et la gestion d’assurances.

 

Le portrait établi lors des différentes activités de consultation aura permis de faire ressortir trois grands axes de développement du plein air en Gaspésie. Les axes de développement indiquent une orientation, une direction générale permettant d’atteindre les objectifs visés.

 

AXE 1 : La démocratisation du plein air pour l’ensemble des clientèles

AXE 2 : La mise en valeur du plein air par l’aménagement et la gestion du territoire

AXE 3 : La concertation des acteurs du milieu du plein air

 

Des actions prioritaires à mettre en place au lendemain du dépôt du plan se dégagent afin de permettre de positionner la Gaspésie comme territoire et destination incontournable pour les activités physiques de plein air.

 

ACTION 1 : Susciter l’adhésion aux axes de développement du plein air

ACTION 2 : Former une table du plein air, et définir un pôle d’excellence du plein air en Gaspésie

ACTION 3 : Amorcer le développement d’un label « Gaspésie Plein air »

ACTION 4 : Mettre en valeur les lieux de plein air au cœur des noyaux villageois

ACTION 5 : Favoriser la mise en place d’activités d’initiation

 

La concertation, la prise en charge sectorielle du développement de chaque discipline et les efforts de tous seront nécessaires pour assurer la mise en œuvre du Plan de développement Pour une culture du plein air en Gaspésie.

 

La mise en commun des forces de l’ensemble des acteurs permettra de valoriser le potentiel immense du territoire gaspésien en matière de plein air, agissant comme levier au développement économique, à l’accroissement démographique et à l’amélioration de nos milieux de vie.

 

Pour consulter le Plan de développement Pour une culture du plein air en Gaspésie, cliquez ici.

 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now